logocfdtblanc-removebg-preview

Négociation Pacte de la vie au travail : constat d'échec autour du projet d’accord

Au terme de 48 heures de négociations, rythmées par de nombreuses interruptions de séance, les partenaires sociaux sont parvenus, ce matin, vers 2 heures, à un projet d’accord national interprofessionnel portant le « Pacte de la vie au travail » qui ne remporte pas l’adhésion des organisations syndicales. Toutes ont dénoncé le « manque de droits nouveaux pour les salariés ». Et ce, malgré les différentes versions proposées au cours de ces deux dernières journées (cinq au total).


Parmi les différents blocages figurent la rupture de contrat de travail dans le cadre de la création d’un parcours d’évolution professionnelle (PEP) réalisé à l’initiative du salarié, la périodicité des entretiens « parcours professionnel » qui doit passer de deux ans à cinq ans ainsi que la retraite progressive non opposable.


Par ailleurs, le CDI senior, renommé « contrat de valorisation de l’expérience » expérimental (sur cinq ans) ne remporte pas l’adhésion des organisations syndicales. Selon la version patronale, l’employeur peut y mettre un terme dès que le salarié a cumulé l’ensemble des trimestres requis pour partir à la retraite. Sans possibilité donc de poursuivre son activité au-delà et donc d’obtenir une surcote pour améliorer sa pension retraite.


Les négociateurs consulteront leurs instances nationales dans les prochains jours mais sans grande surprise.

Solverwp- WordPress Theme and Plugin

Solverwp- WordPress Theme and Plugin